samedi 16 septembre 2017

Et vive la permaculture


Petit retour sur la colombe et le faucon, avec le plus court poème de cette anthologie dirigée par Bernard Lorraine.

                              LA PAIX

        Fleurs sans fusils
        Dans les champs sans horreur
        Chansons d'abeilles
        Sans tremblements de peur.

                  Edmond Dune


photo L.D

Quant à la permaculture annoncée dans le titre, elle me semble tout à fait synonyme de paix, voire de poésie. C'est un sujet qui m'occupe beaucoup l'esprit, on y reviendra mais en attendant: vive les poètes paysans!

2 commentaires:

  1. la paix, on s'en éloigne hélas chaque jour un peu plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait d'abord dégager les grands principes de réalisation... (il faudrait.)

      Supprimer